© Céline Lecoq (CPIE du Cotentin)
Pourquoi créer des Havres de paix pour la loutre ?
La loutre d’Europe utilise un domaine vital étendu. Il concerne toutes sortes de zones humides mais aussi leurs abords (berges) pour se cacher et se reposer… voire se reproduire. Il faut compter entre 5 et 20 km – jusqu’à 40 km pour les mâles - de linéaire de cours d’eau. Les Havres de paix sont autant de sites protégés favorables à la loutre. Lorsqu’ils sont suffisamment proches les uns des autres, ils forment un chapelet offrant une zone de tranquillité précieuse pour l’espèce.
Les propriétaires de Havres de paix pour la loutre forment un réseau. Ils peuvent se rencontrer et échanger des expériences. Ils sont régulièrement informés sur la loutre d’Europe et les autres mammifères semi-aquatiques. Ils sont conseillés pour une gestion des berges qui favorisent l’accueil de ces espèces. Ils sont invités aux animations organisées.
 
 
   
Poste de marquage
Empreintes
   
   
La Loutre (crédit photo Ladislas Biegala)

Qu’est-ce qu’un Havre de paix ?
Il s’agit d’une démarche volontaire de la part d’un propriétaire, motivé pour gérer ses terrains en favorisant la présence de la loutre. Cette démarche est basée sur une convention entre lui et les correspondants locaux de la Société Française d’Etudes et de Protection des Mammifères (CPIE des Collines normandes et Groupe Mammalogique Normand), qui liste les activités conseillées, celles réglementées et celles déconseillées ou à exclure. Elle établit un dialogue privilégié entre les signataires. D’une part, le propriétaire s’engage à ne pas nuire à la population locale de loutres, et à informer le correspondant local de tout changement constaté. D’autre part, le référent local de la SFEPM apporte conseils et informations au propriétaire.

 
     
Qui peut créer un Havre de paix et comment faire ?
Tout propriétaire qu’il s’agisse d’un particulier, d’une collectivité (municipalités, communautés de communes, conseils généraux) ou d’une association peut créer un Havre de paix s’il possède un terrain en bordure de cours d’eau, de plan d’eau ou en zone humide. Il faut aussi que le site se trouve dans la zone de répartition actuelle de la loutre ou au moins dans la zone qu’elle est en train de reconquérir.
Il suffit de contacter le CPIE des Collines normandes (Orne et Manche) ou le GMN (Calvados) avec un plan cadastral qui sera annexé à la convention pour lancer la procédure de création du Havre de paix. La convention sera signée en double exemplaire par les deux parties.

 

En téléchargement :

 

Contacts

Pour l’Orne et la Manche
CPIE des Collines Normandes
02.33.96.69.93 / o.hesnard@cpie61.fr

 
     
Pour le Calvados
Groupe Mammalogique Normand
09.54.53.85.61 / gmn@gmn.asso.fr
 

 

Les partenaires du programme

 

 

Dimanche 13 mars à 14h30
Sur les traces de la loutre

Sortie Espaces Naturels Sensibles
La loutre fréquente régulièrement les Gorges de la Rouvre, classées espace naturel sensible du département. Elle y trouve aisément le gîte et le couvert. Si ce mammifère emblématique est particulièrement difficile à observer, il laisse toutefois des traces de son passage. Menez l’enquête aux côtés d’un spécialiste de cette espèce rare et protégée !
2.5€ par personne, gratuit pour les moins de 12 ans
Rdv sur le parking de la Maison de la Rivière et du Paysage, à Bréel

Sites affiliés
Référence bibliographique du Groupe Mammalogique Breton
Société Française d’Etude et de Protection des Mammifères (SFEPM)
Objectif Loutres (expertises, médiations, accueil de photographes animaliers)
ASPAS Association pour la Protection des Animaux Sauvages : Campagne sur les déchets de pêche en cours d'eau

LIEN/RETOUR VERS LE SITE INTERNET DU CPIE DES COLLINES NORMANDES